Les différences de majorité éclipsent les amendements à la dernière loi financière du Gouvernement El Otmani I
Les différences de majorité éclipsent les amendements à la dernière loi financière du Gouvernement El Otmani I

Les différences de majorité éclipsent les amendements à la dernière loi financière du Gouvernement El Otmani I

5 minutes de lecture

Au milieu de fortes divergences entre les composantes de la majorité parlementaire, les équipes de la Chambre des représentants se préparent à introduire des amendements au projet de loi de finances pour 2021, qui est la dernière loi du gouvernement de Saad al-Din al-Othmani avant les élections législatives.

Les équipes parlementaires devraient rédiger des amendements au projet de loi de finances lundi prochain. Celle-ci sera précédée d’une réunion de coordination entre la majorité parlementaire et le ministre de l’Économie et des Finances, pour se concerter sur les amendements qui peuvent être apportés au projet, car Mohamed Bensha’boun se trouvera dans une situation critique si la majorité adhère à la modification des exigences de la taxe de solidarité.

La raison de l’embarras du ministre est liée à la grave pénurie connue du Fonds de gestion de la pandémie Corona d’une part, et aux demandes des groupes parlementaires d’autre part, qui cherchent à protéger le pouvoir d’achat de la classe moyenne par une modification des exigences fiscales qui a provoqué la colère du gouvernement par la Société nationale des libéraux.

Les données dont dispose Hespress indiquent que la taxe de solidarité sera l’un des points de discorde entre les composantes de la majorité, que le ministre de l’Économie et des Finances cherche à convaincre les composantes de la coalition gouvernementale de ne pas soumettre d’amendements.

En l’absence de coordination au sein de la majorité, Saad al-Din al-Othmani, le Premier ministre, le trouvera dans une position peu enviable pour convaincre ses alliés, en particulier l’Assemblée constitutionnelle et l’Union socialiste, après que le parti « Al-Misbah » a pointé il y a quelques semaines avec une décision de retirer sa signature sur un projet de loi concernant les pensions des parlementaires; Cela a soulevé le mécontentement des composantes majoritaires, dirigées par Mohamed Mebadiea, son coordinateur appartenant à l’équipe du mouvement.

Les séances de discussion du projet de loi de finances pour l’année à venir ont été le témoin d’une lutte houleuse entre les composantes de la majorité, dont la première a opposé l’équipe de l’assemblée constitutionnelle en la personne de son adjoint, Mustafa Payetas, et Abdullah Buano, chef du Comité des finances, en raison de l’empêchement par ce dernier du chef de la congrégation de s’ingérer dans le comité en affirmant qu’il n’avait pas obtenu l’autorisation préalable de Tawfiq Camille, chef d’équipe.

Le conflit entre Bueno et Baitas est le devant des désaccords majeurs entre les composantes majoritaires de la première salle; Cela rend difficile la coordination entre ses composantes en ce qui concerne la soumission des amendements relatifs au dernier projet financier pour le gouvernement de Saad al-Din al-Othmani.

En revanche, le débat a fait rage entre Saeed Benaziz, membre de l’Union socialiste des forces populaires, et Mohamed Amkraz, ministre de l’Emploi et de l’Intégration professionnelle du Parti de la justice et du développement, après que le ministre a accusé son allié gouvernemental de ne pas déclarer ses travailleurs aux intérêts de la Caisse nationale de sécurité sociale.

La réunion de la commission des finances et du développement économique dans la première chambre a été le témoin d’une discussion intense entre le ministre gardien du secteur du travail et le parlementaire appartenant au parti «Rose» au sujet du refus de l’Union socialiste d’autoriser les salariés qui y travaillent et de la confirmation par le ministre de la disponibilité d’un dossier le prouvant; Alors que les fédéralistes défendent l’intégrité de leur position et demandent au ministre de divulguer le dossier au public.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Parti de l'Istiqlal Valorise le contenu du discours de Marche verte
Précédente

Parti de l'Istiqlal Valorise le contenu du "discours de Marche verte"

Covid-19/Maroc: Le compteur affiche 5.214 nouveaux cas ce mardi
Suivante

Covid-19/Maroc: Le compteur affiche 5.214 nouveaux cas ce mardi

Dernier de Blog

حكاية ويكيبيديا

حكاية ويكيبيديا هو كتاب إلكتروني حر ومجاني أيضاً، يتحدث عن موسوعة ويكيبيديا الشهيرة. يناقش المؤلف عبّاد،